La rentrée au secondaire repoussée au 3 septembre

La rentrée au secondaire repoussée au 3 septembre
(Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Le Centre de services scolaire (CSS) des Appalaches a annoncé vendredi après-midi que la rentrée pour les élèves du niveau secondaire était repoussée au jeudi 3 septembre à Thetford Mines, Black Lake et Disraeli. Pour ce qui est du reste de la clientèle, soit du primaire, des adultes et de la formation professionnelle, la date du retour en classe demeure inchangée.

Cette décision est en lien avec des précisions apportées au cours des derniers jours par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur concernant le principe des groupes-classes (bulles).

« Nous étions prêts à commencer l’année scolaire, mais cette semaine nous avons dû apporter des modifications et revoir certaines choses à l’intérieur des écoles afin de respecter les groupes-classes. L’objectif est de maintenir nos concentrations pour les élèves. Par contre, cela demande un certain temps. Les équipes planchent actuellement sur leurs horaires. Ce que nous voulons avec ces ajustements, c’est permettre à nos jeunes de vivre leur passion », a expliqué au Courrier Frontenac le directeur général du CSS des Appalaches, Jean Roberge.

Ce dernier a ajouté que dans la très grande majorité des cas, à moins d’exceptions encore inconnues, les trois polyvalentes seront en mesure de respecter les choix de concentration des élèves. En contrepartie, il se pourrait que certaines options ne puissent pas être accordées.

« Nous sommes à trouver des solutions, mais le tableau n’est pas encore finalisé », a précisé M. Roberge.

Les écoles communiqueront sous peu, si ce n’est déjà fait, avec les parents et les élèves pour préciser les détails en lien avec la nouvelle organisation, et ce, au fur et à mesure que la situation évoluera.

Concernant les activités parascolaires, au moment de l’entrevue, la date de reprise était encore inconnue. Le directeur général assurait toutefois que les équipes travaillent à trouver des solutions afin de pouvoir organiser ces activités. Le premier ministre François Legault a toutefois ramené un peu d’espoir vendredi après-midi en annonçant que les activités parascolaires pourraient recommencer le 14 septembre si tout se passe bien.

Nouvelle réalité

Jean Roberge a tenu à souligner le travail de toute l’organisation et du personnel afin de s’adapter à la nouvelle réalité. Des ressources ont été ajoutées, notamment au niveau de la surveillance et du service de nettoyage dans le but de respecter les mesures sanitaires en place. Le directeur général assure que la priorité demeure la sécurité des élèves et du personnel.

« Ce n’est que du positif jusqu’à maintenant. Cependant, c’est sûr que nous allons le vivre la semaine prochaine. Avec le début des cours, il y a peut-être des réalités auxquelles nous n’avions pas pensé qui nous forceront à apporter des ajustements. Par contre, nous avons pu vivre certaines choses lors de la rentrée en mai. »

Contrairement à d’autres régions, le CSS des Appalaches a réussi à recruter tout le personnel enseignant nécessaire pour amorcer l’année. « Nous sommes chanceux d’avoir tout notre monde. Il y a un effort très important qui a été fait par les ressources humaines », a mentionné M. Roberge.

Enfin, certains jeunes demeureront encore à la maison pour des raisons médicales et seront accompagnés par les écoles. Le CSS des Appalaches a observé une augmentation du nombre de demandes de scolarisation à domicile par rapport aux dernières années. Cela implique environ une quarantaine d’écoliers pour la présente rentrée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires