Rue Monfette: Isabelle Lecours veut une solution

Communiqué
Rue Monfette: Isabelle Lecours veut une solution
La députée Isabelle Lecours (Photo : Gracieuseté)

La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, se préoccupe de la problématique entourant les travaux de génie civil, faisant référence à l’arrêt récent par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) du chantier mené par la Ville de Thetford Mines sur la rue Monfette.

Se disant sensible au dossier, elle souligne qu’il faut tout de même continuer de faire selon les procédures actuelles tant et aussi longtemps qu’un nouveau cadre ne sera pas déterminé. « Ce que je comprends, c’est que la CNESST mentionne que l’arrêt des travaux est dû au non-respect par la Ville des normes en santé et sécurité en présence de résidus miniers amiantés sur le chantier de la rue Monfette. Il semble que la Commission aurait à plusieurs reprises informé la Ville, soit en 2018 et à l’automne 2019, de l’obligation de respecter les protocoles de sécurité lors de travaux publics en présence de résidus amiantés, mais que ça n’aurait pas été fait dans ce cas-ci. »

Mme Lecours confirme qu’il n’y a pas de lien entre le dépôt du rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et l’intervention de la CNESST sur la rue Monfette. Elle s’affaire à organiser une rencontre pour dénouer l’impasse afin que le chantier puisse reprendre rapidement au plus grand bénéfice de la population de Thetford Mines.

Par ailleurs, la députée affirme avoir été active depuis le dépôt du rapport du BAPE afin de rencontrer les différents intervenants régionaux dans le but d’échanger avec eux. Ils ont pu faire part de leurs attentes et préoccupations face aux recommandations émises par les commissaires. De plus, Mme Lecours a échangé à plusieurs reprises avec son collègue et ministre de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, Benoît Charette.

« Comme je l’ai déjà mentionné, le dépôt du rapport du BAPE est une première étape en vue de régler une fois pour toutes le dossier de l’amiante. Le rapport contient des recommandations intéressantes, mais on y retrouve aussi certains points qui suscitent des inquiétudes dans la région, entre autres à ce qui a trait aux travaux de génie civil. C’est important d’adresser la vision de la région pour que les décisions qui seront prises tiennent compte de la réalité de la MRC des Appalaches. Il est essentiel de travailler en collaboration dans ce dossier crucial pour le développement régional et je porte ses intérêts avec ardeur auprès de mes collègues ministres ainsi qu’au sein du gouvernement. »

La députée a eu l’occasion d’en discuter avec le premier ministre François Legault lors de son récent passage à Thetford Mines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Normand Guertin
Normand Guertin
1 mois

Tu suis la procédure, et tu n’as pas de problème…