Des ratios infirmières/patients jugés « très dangereux » dans trois CHSLD de la région

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Des ratios infirmières/patients jugés « très dangereux » dans trois CHSLD de la région
Le CHSLD Denis-Marcotte de Thetford Mines fait partie des établissements où les ratios sont jugés « très dangereux » par la FIQ. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Selon la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) et la FIQ  Secteur privé (FIQP), les ratios infirmières/patients dans les CHSLD Denis-Marcotte et du Lac-Noir de Thetford Mines ainsi qu’au CHSLD Marc-André-Jacques  d’East Broughton sont jugés « très dangereux ».

C’est ce qui ressort du palmarès des centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) du Québec publié le mercredi 21 octobre et couvrant la période du 1er au 18 septembre dernier. Le document classe les établissements par région et dangerosité, en raison des ratios trop élevés entre les professionnelles en soins et le nombre de patients selon leur condition. Celui du CHSLD Saint-Alexandre de Thetford Mines est pour sa part jugé « dangereux ».

Cette situation amènerait les employées à devoir faire des choix, en priorisant certains soins plutôt que d’autres. Selon la FIQ, ceci va à l’encontre de l’éthique professionnelle et fait porter un poids bien trop lourd sur leurs épaules.

Demande au ministre de la Santé

La FIQ interpelle donc le ministre de la Santé, Christian Dubé, afin de diminuer la surcharge de travail. « L’hécatombe vécue ce printemps en CHSLD, à cause de la COVID-19, ne doit jamais se reproduire. Le gouvernement doit accélérer les discussions pour diminuer la surcharge de travail, ce qui permettra de garantir la qualité et la sécurité des soins à la population », a indiqué la présidente de la FIQ, Nancy Bédard.

Ce n’est pas la première fois que le syndicat démontre la pertinence des ratios. « En mars 2018, les professionnelles en soins se sont investies dans 16 projets pilotes dans les établissements de santé, dont plusieurs en CHSLD. Nos membres ont pu constater les effets positifs des ratios sécuritaires sur leurs conditions d’exercices », a ajouté Mme Bédard.

Lors de ces projets ratios, il a été possible d’observer une diminution des risques de chutes, un meilleur contrôle de la douleur, une diminution de certains médicaments, de l’anxiété des patients et de leur famille, une augmentation significative de la capacité de marche, ainsi qu’une meilleure prise en charge à tout moment, particulièrement lors de complications ou d’imprévus, a indiqué la FIQ.

Lieux où la FIQ juge les ratios « très dangereux »

CHSLD Quart de travail Nombre de patients Infirmières auxiliaires Infirmières Présence infirmière autre *
Centre d’hébergement Denis-Marcotte

 

Nuit

 

67

 

0

 

1

 

Non

 

Centre d’hébergement du Lac-Noir

 

Soir

 

28

 

1

 

0

 

Non

 

Centre d’hébergement Marc-André-Jacques Soir 31 1 1 Non

 

* Réfère à la présence d’une assistante-infirmière-chef dans le CHSLD, bien qu’elle ait d’autres fonctions de supervision, coordination et planification.
Source FIQ

Lieu où la FIQ juge le ratio « dangereux »

CHSLD Quart de travail Nombre de patients Infirmières auxiliaires Infirmières Présence infirmière autre *
Centre d’hébergement Saint-Alexandre Nuit 110 3 0 Oui

 

* Réfère à la présence d’une assistante-infirmière-chef dans le CHSLD, bien qu’elle ait d’autres fonctions de supervision, coordination et planification.
Source FIQ

Le palmarès des CHSLD du Québec est disponible à l’adresse suivante : http://www.fiqsante.qc.ca/ratios/palmares/

Avec la collaboration d’Andréanne Huot, L’Éclaireur Progrès

À lire – Ratios infirmières/patients : une situation moins grave qu’il n’y paraît, dit le CISSS-CA

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] À lire : Des ratios infirmières/patients jugés « très dangereux » dans trois CHSLD de la région […]