Le succès derrière Symbolicone

Le succès derrière Symbolicone
Caroline Martin et Guillaume Fortin ont lancé leur entreprise en 2014. (Photo : gracieuseté)

Orthophoniste de profession, ­Caroline ­Martin a lancé en 2014 avec son conjoint ­Guillaume ­Fortin l’entreprise ­Symbolicone offrant des ­livres-jeux interactifs, attrayants et colorés pour les enfants afin d’aider au développement de la communication.

Cela faisait longtemps que l’entrepreneure originaire de ­Thetford ­Mines mûrissait l’idée de créer des livres et du matériel facilitant l’apprentissage de la communication chez les jeunes. Elle avait d’ailleurs commencé à en fabriquer dans la pratique de sa profession.

« ­En travaillant avec la clientèle, je me rendais compte que certains outils nous manquaient. Je faisais énormément de découpage et de plastification, donc ça demandait beaucoup de temps, explique celle qui demeure maintenant à ­Stoneham. Les gens aimaient ça et ça fonctionnait auprès des enfants. Les éducateurs m’en redemandaient et les parents en voulaient aussi, mais je n’avais pas le talent artistique afin de pousser ça plus loin. Je me suis dit que j’allais penser au concept et trouver un moyen de rendre cela plus durable. Le projet est donc parti d’un besoin clinique avec du découpage maison pour arriver avec un produit commercialisable. »

C’est lors d’un voyage en ­Asie en 2013 qu’il a toutefois véritablement pris forme. « À l’époque, ­Guillaume était en remise en question sur son travail et son rêve était de mettre sur pied une compagnie. De mon côté, avec mon travail à temps plein, je ne voyais pas l’aboutissement de cette idée. J’ai pris un congé différé et nous sommes partis pendant six mois. Par hasard, nous nous sommes retrouvés dans une petite auberge où le propriétaire était illustrateur. Tous les jours, nous nous asseyions sur le petit balcon et nous dessinions. Mon conjoint et moi avons fondé notre maison d’édition à notre retour », raconte l’auteure.

­LIVRES-JEUX ­ET ­APPLICATION

Les ­livres-jeux conçus par ­Symbolicone sont offerts en deux collections, prononciation et vocabulaire, et ciblent principalement les deux à cinq ans ainsi que les jeunes de la maternelle. Ils sont conçus tant pour les enfants ayant un développement typique que ceux rencontrant des défis supplémentaires dus à une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme, un trouble du développement du langage et une dyspraxie verbale.

Pour les deux collections, les images ont été choisies pour être simples et représentatives pour ce groupe d’âge. Les principaux éléments de la phrase sont illustrés à l’aide de pictogrammes, ce qui encourage l’enfant à participer à la lecture et à mieux maîtriser les éléments clés de la phrase simple.

Chaque livre est accompagné de 24 pièces magnétiques sur lesquelles on retrouve des pictogrammes représentant les éléments clés de la phrase à construire. ­Celles-ci permettent à l’adulte de capter le regard sur le placement des articulateurs, en les mettant près de la bouche. Ces pièces aident aussi à soutenir l’attention de l’enfant qui aime les manipuler, permettent de proposer des choix de réponses et également de rendre les éléments clés de la phrase plus concrets. Les pictogrammes sur pièces magnétiques peuvent ensuite être utilisés pour d’autres jeux et situations de la vie quotidienne.

Pour le moment, l’entreprise comprend 22 ­livres-jeux et quatre nouveaux paraîtront à l’automne. Symbolicone a également une application mobile nommée OrthoPicto et créée en 2016 qui s’avère de plus en plus populaire. « ­Dernièrement, nous avons lancé la version ­Android et ça nous a ouvert une nouvelle clientèle. Avec l’école à la maison, cela a amené plusieurs personnes à se tourner vers l’électronique. Toutefois, pour le groupe d’âge que nous ciblons, je tiens à garder un volet plus tangible », souligne ­Caroline ­Martin.

UNE ­AIDE ­PRÉCIEUSE

Ce que l’entrepreneure apprécie particulièrement de sa compagnie est le fait que ses produits aident concrètement les enfants et les parents. « ­Ce qui est agréable, ce sont tous les commentaires positifs que les gens prennent le temps de nous transmettre. Ça me surprend toujours puisque lorsque tu aimes quelque chose, c’est rare que tu prennes le temps d’écrire ton appréciation. Nous en avons eu beaucoup de parents qui nous ont dit que cela a véritablement aidé. L’un des plus touchants est venu d’une maman dont l’enfant n’exprimait pas sa douleur. Nous avons un livre sur les parties du corps et un personnage se fait mal à un endroit. Avec ça, l’enfant a commencé à exprimer sa douleur. »

La moitié de la clientèle de la maison d’édition provient du ­Québec, soit des garderies, des écoles, des centres de santé et des parents. Une partie importante de ­celle-ci vient aussi de l’Europe. Symbolicone vend également ses produits en ­Australie, en ­Suède et en ­Thaïlande, tandis que l’application est appréciée en ­Grande-Bretagne, en ­Australie et aux ­États-Unis.

Enfin, dans les prochains mois, l’entreprise souhaite continuer à développer plusieurs nouveautés tout en bonifiant son application mobile.

Symbolicone est présente sur le ­Web au www.symbolicone.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires