Joey Lussier réalise la deuxième meilleure performance québécoise de l’histoire

Communiqué
Joey Lussier réalise la deuxième meilleure performance québécoise de l’histoire
Son nouveau record personnel se situe à moins de quatre mètres du premier rang de l'histoire au Québec. (Photo : gracieuseté)

Le lanceur de marteau disraelois Joey Lussier en a remis samedi dernier lors de la rencontre du Rouge et Or tenue à l’Université Laval.

Il a en effet pulvérisé son record personnel en réalisant un jet de 65,38 mètres à son deuxième essai. Gonflé à bloc, Joey a connu un véritable concours de rêve en réalisant également des lancers de 64,75 et 63,95 mètres, soit des performances supérieures à son ancien record qui était de 63,93 mètres réalisé le 2 juillet.

Ce résultat lui permet donc d’accaparer la deuxième meilleure performance de l’histoire au Québec, objectif qu’il avait en tête depuis le début de la saison.

« Je savais que j’étais en bonne forme physique, malgré une blessure au doigt, étant donné que je faisais des records personnels à l’entraînement en haltérophilie, au squat et en lancer d’éjection », de mentionner ce dernier.

Tel qu’il l’avait prévu dans sa planification de l’entraînement pour la présente saison, il atteint donc son meilleur niveau de performance en fin juillet, ce qui constitue là aussi une marque de maturité de son développement.

Malheureusement, cette blessure au doigt met fin à cette saison exceptionnelle. En effet, la rupture du tendon de son annulaire nécessitera une immobilisation de six semaines, suivie d’une période de réhabilitation de quatre à six semaines. Cela ne l’arrêtera pas pour autant puisqu’il poursuivra l’entraînement en musculation et effectuera des éducatifs de lancers.

Il entend donc garder la forme malgré cette période puisqu’il a toujours en tête l’objectif de battre le record québécois au lancer du marteau intérieur. Celui-ci se situe à 20,09 mètres et sa meilleure performance à l’engin de 35 livres est de 18,71 mètres. C’est le confinement dû à la COVID-19 qui l’a empêché de s’attaquer à cette marque puisqu’à l’automne 2020, ses performances d’entraînement tournaient entre 19 et 20 mètres. Compte tenu de sa progression cette saison, il est clair que cela va se refléter sur celle à l’intérieur et que cet objectif est tout à fait réaliste.

L’athlète a beaucoup progressé au lancer extérieur. En effet, ses records personnels au fil des ans sont les suivants : 2015 : 37,77 m; 2016 : 48,75 m; 2017 : 51,54 m; 2018 : 56,88 m; 2019 : 59,89 m et 2020 : 60,04 m. Le bond de cette année démontre qu’il n’a pas atteint son maximum et que le meilleur est à venir.

Pour Joey, il est clair que ses résultats sont dus aux efforts qu’il a mis en temps de pandémie. Les lourdes séances de musculation dans son appartement, jumelées à des entraînements techniques dans la neige, ont porté fruit.

Compte tenu du stade qu’il a atteint à ce moment-ci de sa carrière, il est maintenant nécessaire qu’il recherche un niveau plus relevé lors de compétitions hors Québec. De plus, il devra prendre part à des camps d’entraînement à l’extérieur sous des cieux plus propices au cours de l’hiver afin d’être dans les mêmes conditions que ses concurrents de l’ouest du pays qui peuvent lancer le marteau à l’extérieur tout au long de l’année. Cette planification fera l’objet de sa prochaine préoccupation puisqu’il est clair que la participation à de tels événements nécessaires à sa progression requiert des moyens financiers dont un athlète amateur ne dispose pas.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires