Une préposée aux bénéficiaires accusée de voies de fait

Une préposée aux bénéficiaires accusée de voies de fait
(Photo : Archives)

Les sergentes-détectives du Service de police de Thetford Mines ont procédé à l’arrestation de Gisèle Céline Nadreau, le lundi 4 octobre. La Thetfordoise de 62 ans se serait livrée à des voies de fait à l’endroit d’un homme âgé de 51 ans, le 1er septembre. 

La sœur de ce dernier était en possession de bandes vidéo et a dénoncé le geste aux policiers. La victime habitait la même résidence spécialisée depuis près de 30 ans. « En plus de son état quadriplégique, l’homme souffre de paralysie cérébrale, accompagnée d’une déficience intellectuelle, lui occasionnant une difficulté d’élocution. Les images captées par une caméra placée directement dans la chambre du bénéficiaire démontrent clairement que l’accusée aurait saisi le patient par le bras, lui aurait placé une main sur la bouche et l’aurait aussi giflé au visage », a indiqué le sergent Yves Simoneau par voie de communiqué.

Gisèle Céline Nadreau a comparu par visioconférence sous une accusation de voies de fait. Elle a été remise en liberté sous les conditions suivantes :

–          Ne pas se rendre sur les lieux où s’est produite l’infraction ni à tout endroit où pourraient se trouver la victime et la plaignante;

–          Ne pas communiquer ou tenter de communiquer avec la victime;

–          Ne pas être en présence physique de personnes ayant une déficience physique et/ou intellectuelle;

–          Ne pas chercher et/ou obtenir un emploi ou un travail bénévole qui la placerait en relation de confiance ou d’autorité vis-à-vis des personnes vulnérables, déficientes physiques et/ou intellectuelles.

La suite des procédures a été fixée au 23 novembre prochain au palais de justice de Thetford Mines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
7 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ton amie
Ton amie
12 jours

Pas très pertinent de divulguer le nom de l accusée….Celle-ci craignait les représailles et savait très bien qu elle allait devoir subir les conséquences de son geste….déjà d essayer de comprendre qu est ce qui s est passé et arriver à se pardonner,c est énorme pour elle…Rien n’y personne ne pourra pardonner ce geste,j approuve…..Mais,parfois,l état d une personne peut le justifier….Très grand manque de professionnalisme ainsi que délicatesse,tout comme l accusée d ailleurs….Malgré tout,c est mon amie et je vais continuer de l être parce que je sais a quel point elle aura besoin d une oreille pour l écouter lorsqu elle verra son identité révélée…..C est probablement la personne la plus sensible et la plus vulnérable que je connaisse et sa…….MALHEUREUSEMENT,plusieurs en abusent.Un GROS trop PLEIN et ce matin là,le pot a débordé.

Pas ton amie
Pas ton amie
11 jours
Répondre à  Ton amie

Aucun pardon

Diane
Diane
11 jours
Répondre à  Ton amie

Elle aurait dû rester chez elle, il n’y a aucune raison, aucune, de maltraiter quelqu’un. Elle est chanceuse de t’avoir comme amie qui l’a supporte, parce qu’elle vient de se faire des ennemis.

Une autre amie
Une autre amie
12 jours

Cet article aurait dû servir de prévention envers toutes nos préposées qui sont à bout de souffle au lieu de brimer une réputation….Du genre; »Avant d en arriver là et poser un geste impardonnable,respectes tes limites et apprends à les faire respecter! »Bon courage ma belle,gardes la tête haute et surtout,ne laisse jamais rien n y personne détruire celle que tu es…

Une autre amie
Une autre amie
11 jours

Effectivement,ce geste est impardonnable….ce que je déplore est juste le fait que son nom soit publié….mais le gars qui a battu les 2 enfants la semaine passée,lui on saura jamais c est qui????

Linda Dargy
6 jours
Répondre à  Une autre amie

Fait ta recherche comme il faut car le gars qui a battu les 2 enfants et bien luo aussi son nom a ete divulguer et de plus meme son visage a ete divulguer alors jpense que son nom a ton amie soit divulguer et bien oui ses normal et meme sa face aussi je l aurait divulguer. Ses innaceptable se quelle a fait et sy elle est au bout du rouleau ben qua reste chez eux. Ses la qu on remarque tres bien qu elle etait la pour sa paye et non pour l amour de son travaille.

L’infirmière
L’infirmière
6 jours
Répondre à  Une autre amie

Elle a commis un geste criminel c’est pour ca que son nom est publié. « L’autre qui a battu 2 enfants » son nom n’est pas divulgué pour PROTÉGER les enfants. Il y a là une GRANDE différence.

je suis une professionnelle de la santé et MOI AUSSI je suis épuisé par le système, est ce que ca me donne le droit de frapper les usagers à qui je donne des soins?

la réponse est non.

bonne retraite Madame!