Vente des Blue Sox de Thetford : peu d’intérêt local pour l’achat de l’équipe

Vente des Blue Sox de Thetford : peu d’intérêt local pour l’achat de l’équipe
François Lécuyer (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Le propriétaire des Blue Sox de Thetford, François Lécuyer, se dit déçu qu’il y ait peu d’intérêt de la part d’investisseurs de la région afin de racheter l’équipe. Les offres sérieuses sont, jusqu’à maintenant, toutes venues de l’extérieur. L’homme d’affaires se donne encore deux semaines avant de prendre sa décision.

Rappelons que ce dernier avait annoncé le 2 septembre lors d’une conférence de presse tenue au stade Desjardins qu’il quittait ses fonctions et mettait ses deux équipes de la Ligue de baseball majeur du Québec en vente, soit les Blue Sox de Thetford et les Expos de Sherbrooke. La formation sherbrookoise a récemment trouvé preneur en la personne de Denis Pelletier, un passionné de baseball qui a confirmé qu’il voulait garder l’équipe dans la Ville Reine des Cantons-de-l’Est.

M. Lécuyer aurait souhaité un tel dénouement pour les Blue Sox, soit qu’un ou des investisseurs locaux reprennent la formation, mais il semble que ce ne sera pas le cas selon lui. Son objectif demeure néanmoins de vendre à quelqu’un qui continuera d’opérer l’équipe à Thetford Mines. Cela fait d’ailleurs partie des conditions préalables avant de débuter toute discussion.

« Au lendemain de la parution de l’article du Courrier Frontenac dans lequel j’annonçais la vente de l’équipe, j’ai eu plusieurs appels de la part de gens ou de groupes de la région qui se disaient intéressés, mais personne avec un intérêt tangible et je n’ai plus entendu parler d’eux. Honnêtement, je me demande si je suis plus déçu que surpris. Je pensais qu’avec la communauté d’affaires que nous avons ici et l’importance que les Blue Sox demeurent à Thetford, ce serait la première de mes équipes à partir, mais ce n’est pas le cas. Il y en a qui ont levé la main en premier sans avoir idée de ce que ça prenait comme implication. Il faut que tu aimes le baseball et que tu sois prêt à y mettre les heures », souligne François Lécuyer.

La franchise a eu beaucoup d’intérêt de la part de l’extérieur, de groupes désireux de la transférer au Centre-du-Québec ou en Beauce, mais ce n’est pas ce que le propriétaire veut. Il est actuellement en discussion avec un investisseur de Québec qui s’était dans un premier temps intéressé aux Expos de Sherbrooke.

« C’est un jeune entrepreneur qui est dans le développement des affaires. Son entreprise est reliée au monde de l’éducation et cela m’interpelle beaucoup. Il veut véhiculer ses services au travers d’une équipe sportive sans changer le nom. Il souhaite garder les Blue Sox à Thetford, mais comme il ne serait qu’un investisseur, il faudrait qu’ils soient dirigés par des gens locaux. Au niveau des opérations sur le terrain, nous avons les personnes qu’il faut, mais ça prendrait quelqu’un pour la gestion », explique François Lécuyer.

Le propriétaire se donne encore deux semaines, mais il aimerait bien que la vente soit réglée le plus rapidement possible étant donné que les opérations en vue de la saison 2022 commenceront prochainement. Le repêchage aura notamment lieu en novembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] Rappelons que lors d’une entrevue avec le Courrier Frontenac, le propriétaire des Blue Sox, F…. Toutefois, c’était avant de connaître l’existence de ce groupe. « Je suis très ouvert à les rencontrer même si les pourparlers avec l’investisseur de Québec vont bien. Ça semble être intéressant et il y a des personnes que je connais bien. Il reste à voir leur sérieux et ce serait quoi leur implication. Pour moi, il s’agit de choisir l’option qui serait dans le meilleur intérêt de l’équipe et de Thetford », a-t-il soutenu. […]