Une buanderie pas comme les autres à Saint-Ferdinand

Une buanderie pas comme les autres à Saint-Ferdinand
Le linge arrive à la buanderie du Complexe Saint-Ferdinand en étant placé dans des sacs. (Photo : www.lanouvelle.net)

Par Charles-Antoine Gagnon

Desservant plusieurs installations de santé du Centre-du-Québec, la buanderie du Complexe Saint-Ferdinand lave chaque jour 6500 kg de linge. Ses installations permettent notamment de nettoyer bon nombre de jaquettes bleues et de débarbouillettes pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Samedi, l’établissement de Saint-Ferdinand a ouvert ses portes au grand public à l’occasion d’une activité portes ouvertes. Sur place, des employés dévoués effectuaient leurs tâches habituelles. Généralement, 12 employés s’occupent du quart de jour, en semaine. Toutefois, pendant le changement du tunnel de lavage à la buanderie de Trois-Rivières, certains d’entre eux travaillent aussi les soirs et les fins de semaine afin d’assurer la poursuite des opérations.

«Ce qui fait le succès de nos buanderies, c’est notre personnel. C’est important. Ils sont vraiment dédiés et ils ont à cœur ce qu’ils font. Ils font ça comme si ça leur appartenait. C’est comme si c’était leur business. Il faut que ce soit de la qualité qui sorte. Il faut que le client soit satisfait. Notre client, ce sont tous les départements : bloc opératoire, orthopédie, urgence, CHSLD. C’est tout ça», explique la coordonnatrice buanderie-lingerie du CIUSSS MCQ, Nancy Nadeau.

Les personnes s’étant rendues à la buanderie de Saint-Ferdinand samedi ont ainsi pu découvrir les différentes étapes suivies pour rendre propre le linge souillé. De l’arrivée du camion avec le linge souillé jusqu’à son départ avec du linge propre, en passant par l’utilisation du tunnel de lavage, rien n’est laissé au hasard. L’objectif d’une telle activité consistait à faire découvrir et à démystifier cet endroit aux gens de la région et de ses environs.

Remplacement du tunnel

Assurant l’efficacité des buanderies, le tunnel de lavage pourrait bientôt être remplacé à Saint-Ferdinand, précise Mme Nadeau. Pour l’instant, ses neuf compartiments assurent un traitement optimal. En plus des jaquettes bleues et des débarbouillettes, les piqués et les bavoirs sont parmi les items transitant par Saint-Ferdinand, autant pour l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska que pour des CHSLD de la région, dont ceux de Plessisville, Princeville et Warwick, jusqu’à Nicolet.

«Le tunnel a au moins 30 ans. Il s’en vient en fin de vie, précise la coordonnatrice buanderie-lingerie. On a donc demandé à notre service technique de pouvoir le changer en 2020-2021 pour assurer notre pérennité au niveau de la buanderie. On est une buanderie performante. Les autres aussi le sont, mais elle un peu plus que les autres.»

Chaque semaine, les membres du personnel du service technique s’assurent d’ailleurs du bon état de la machinerie. Ils passent ainsi au peigne fin l’ensemble de l’équipement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires