Début des travaux de modernisation de l’urgence

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Début des travaux de modernisation de l’urgence
Une pelletée de terre protocolaire a eu lieu en présence de Darren Bolduc (président de M. Grégore-CAMAX), d'Henri Therrien (président de la fondation), de Bernard Tremblay (directeur des Services techniques au CISSS-CA), de Lisa Mathieu (directrice adjointe des soins infirmiers au CISSS-CA), d'Isabelle Lecours (députée de Lotbinière-Frontenac), de Jean Naud (représentant de la Société québécoise des infrastructures) et de Renée Berger (directrice générale adjointe performance, soutien et administration au CISSS-CA).  (Photo : Gracieuseté)

Quatre ans après avoir annoncé l’agrandissement et la rénovation de l’urgence de l’hôpital de Thetford Mines, sous l’ancien gouvernement libéral, Québec a confirmé le mercredi 16 février le début des travaux.

Estimé d’abord à près de 6,8 millions $ en 2018, le projet de modernisation a été bonifié au fil du temps pour atteindre les 26,655 millions $. En novembre dernier, des dépassements de coûts en raison de la surchauffe du marché de la construction a fait bondir la facture à 34,44 millions $.

Le gouvernement du Québec en assumera 32,225 millions $, alors que le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fournira une somme de 1,78 million $ et la Fondation de l’hôpital de la région de Thetford un montant de 435 000 $.

Rappelons que le projet consiste à réaménager et à agrandir l’urgence sur une superficie de 2585 mètres carrés, ce qui représente une bonification de 1465 mètres carrés par rapport au plan initial. Il vise à résoudre un problème de désuétude et de manque d’espace. La nouvelle urgence, complètement mise aux normes, devrait permettre l’adoption des pratiques cliniques les plus à jour. Le nombre de civières sera porté à 15, soit une hausse de cinq.

Des travaux d’excavation et de préparation d’un chemin d’accès temporaire sont en cours. Ceux prévus à l’intérieur de l’hôpital, réalisés d’abord près du secteur de l’admission, s’amorceront au début du mois de mars. Tous les travaux devraient être terminés pour la fin de 2024.

« C’est un projet exceptionnel. Nous avons eu une petite frousse avec les dépassements de coûts, mais il va finalement de l’avant. Je suis très heureux qu’il se réalise enfin pour la population et pour les gens malades. De plus, les employés seront mieux équipés, ils auront plus d’espace et ce seras plus intéressant pour eux d’y travailler. Je crois aussi que cela va permettre d’en attirer davantage », a commenté le président de la fondation, Henri Therrien.

Les citoyens et les entreprises de la région seront d’ailleurs sollicités afin de contribuer financièrement à cet important chantier.

« C’est une toute nouvelle urgence qui sera bientôt à la disposition de la population et j’en suis très heureuse. Je remercie l’ensemble des équipes qui ont travaillé à la préparation de ce projet et qui participeront à sa réalisation. Je suivrai les prochaines étapes avec un grand intérêt », a déclaré la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
bob
bob
9 mois

vous oubliez les soins c est le fun le béton et les avantages sociaux pour les soignants .mais…que faites vous des humains malades et en détresse qui ont des services médiocres noyer dans une empilades de dossiers et une ribambelle de protocoles sanitaires et administratifs .la numérisation des québécois n aidera qua asservir d avantage au profit d un systeme a la déroute .payeurs de taxes la machine vas vous avalé.