Hommage rendu à un homme d’exception

Hommage rendu à un homme d’exception
L'épouse de Donat Grenier

THETFORD. Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la région de Thetford a procédé, lundi, à l’inauguration officielle de l’Édifice Donat-Grenier, soit l’ancien Pavillon Saint-Joseph situé à proximité de l’hôpital. L’organisation souhaitait ainsi souligner l’apport de ce philanthrope décédé le 27 juin dernier.

Le bâtiment, qui a ouvert ses portes en 1930, accueille aujourd’hui une partie des services administratifs du CSSS. Il héberge également le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement, le Centre de réadaptation en déficience physique, le Centre de réadaptation en dépendance, le Centre jeunesse Chaudière-Appalaches et le Centre de la petite enfance Parc-en-ciel.

Le directeur général du CSSS de la région de Thetford, Martin Lord, trouvait important que l’on puisse rendre hommage à celui ayant contribué de manière importante par ses nombreuses donations à l’amélioration du milieu de vie et à l’acquisition de nombreux équipements. «Pour nous, c’était comme on dit presque un ami. Il était toujours présent, même quand on avançait des projets qui semblaient un peu fous. C’est ce qui fait en sorte qu’aujourd’hui on ne peut que constater la qualité des soins et des services offerts», a-t-il mentionné.

Au cours des 20 dernières années, Donat Grenier a remis dans le secteur de la santé des dons totalisant plus de 6 millions $. Parmi les nombreuses réalisations, notons le réaménagement de la cafétéria de l’hôpital, la création d’un auditorium destiné à des activités de formation, l’aménagement des jardins extérieurs des centres d’hébergement René-Lavoie et Saint-Alexandre, l’aménagement des chambres de soins palliatifs tant en milieu hospitalier qu’en centre d’hébergement, ainsi que l’acquisition d’un équipement à la fine pointe de la technologie, soit l’imagerie par résonance magnétique.

Selon M. Lord, l’implantation de cet appareil a été le projet le plus important pour le CSSS, mais également pour la population. «Il s’agit d’un don de 4,3 millions $. C’est quand même significatif et je vous dirais que c’est unique au Québec. Je pense que c’est pleinement justifié l’hommage qu’on lui rend aujourd’hui», a-t-il ajouté.

De son côté, l’épouse du disparu, Marthe Dussault,  s’est dite très heureuse de cette reconnaissance de la part du CSSS de la région de Thetford. «Donat a beaucoup donné pour la communauté et c’était un plaisir pour lui. Il ne le faisait pas pour les honneurs et il le disait souvent, mais c’est quand même plaisant», a-t-elle confié au COURRIER FRONTENAC.

Un citoyen engagé

Le président de la Fondation de l’hôpital de Thetford et ami de longue date de la famille Grenier, Henri Therrien, estime qu’il y avait un seul Donat et que la région ne pourra pas trouver une autre personne aussi généreuse qu’il l’a été pendant son vivant.

«Il était d’une générosité extrême. Il donnait à ceux qui en avaient vraiment besoin. Donat a très bien rempli sa mission qu’il s’était donnée à l’âge de 57 ans lorsqu’il a décidé de vendre la compagnie Aligro, soit de retourner à la population ce qu’elle lui avait donné, c’est-à-dire la richesse», a-t-il dit.

Rappelons que l’ancien homme d’affaires était notamment connu pour avoir «épousé» plusieurs causes dans les 30 dernières années. Plus précisément, celles des personnes âgées et à mobilité réduite, les jeunes, ainsi que le secteur de la santé.

Un solide homme d’affaires

Né le 8 juin 1927 à Thetford Mines, Donat Grenier a pris goût au milieu des affaires assez tôt. C’est en 1950, accompagné de ses frères Raoul, Paul-Émile et Hervé, qu’il a ouvert sa première épicerie dans le quartier Mitchell.

En l’espace de 20 ans, le quatuor familial s’est retrouvé à la tête de six établissements portant le nom de Grenier & frères. Cette compagnie change ensuite de nom pour devenir Aligro, un chef de file dans la province. En 1984, elle réalise un chiffre d’affaires de 550 millions $ avec l’aide de ses 1200 employés. Deux ans plus tard, la société est vendue à Steinberg.

À lire aussi : « Adieu Donat et merci pour tout »

Décès de Donat Grenier : témoignage d’un grand ami

La région de Thetford perd un homme au grand cœur

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires