Le Chemin de Saint-Rémi : un passage remarqué dans la MRC

APPALACHES – Le passage dans la MRC des initiateurs d’un projet touristique d’envergure, le Chemin de Saint-Rémi, s’est déroulé la semaine dernière alors que les citoyens et les élus des municipalités concernées ont tout mis en œuvre afin que l’accueil réservé leur soit mémorable.  

Le 2 février dernier, Louise Bourgeois et Stéphane Pinel chaussaient leurs bottes de marche et leur parka afin de tester le tracé préliminaire de 1 000 km qui va les mener jusqu’à Percé en Gaspésie. Comme le mentionne si bien Stéphane Pinel : « Il faut que les bottines suivent les babines! ».

Rappelons que le Chemin de Saint-Rémi est un parcours pédestre longue durée traversant plus de 80 villages, dont huit de la MRC des Appalaches : St-Fortunat, St-Jacques-le-Majeur, St-Julien, Irlande, St-Adrien d’Irlande, St-Jean-de-Brébeuf, Kinnear’s Mills et St-Jacques-de-Leeds.

Ils ont donc séjourné huit nuits dans autant de villages de la MRC. Les municipalités concernées se sont toutes impliquées dans la démarche : partout, les promoteurs ont été chaudement accueillis par les citoyens et les élus des villages.

Toute la population était invitée à participer aux présentations publiques qui se tenaient dans les salles municipales. Ces rencontres permettaient de faire connaître le projet et les possibilités de développement qui y sont rattachées, de répondre aux questions et de valider différents éléments, tels que : sécurité du tracé, points de ravitaillement, hébergement, etc. De plus, les citoyens étaient invités à marcher un bout de chemin avec les promoteurs une fois prise la traditionnelle photographie de départ sur le perron de l’église.

Au cours des deux prochains mois, les promoteurs feront des arrêts semblables dans les municipalités où passe le Chemin de Saint-Rémi, c’est-à-dire principalement par des routes rurales et des rangs peu achalandés, par des sentiers existants et par des centres de villages.

Ce projet est né de la volonté de Louise Bourgeois et Stéphane Pinel de faire marcher les Québécois sur un chemin d’Amérique. À partir de l’idée première de Louise de créer le Pèlerin de Saint-Adrien, un centre de villégiature spécialisé dans la marche longue durée, est venue s’ajouter la vision de Stéphane de faire marcher les pèlerins du monde sur le Chemin de Saint-Rémi.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires