Le Parc éolien des Moulins bientôt en fonction

Le Parc éolien des Moulins bientôt en fonction
Gros plan sur une éolienne du Parc des Moulins.

Après avoir exploité pendant plus de cent ans les richesses de son sous-sol, la région de Thetford s’est entre autres tournée durant les dernières années vers le vent pour entamer son virage industriel et économique. Portrait de la nouvelle réalité régionale. 

En l’espace d’un été, le paysage de la région de Thetford a effectivement été profondément transformé à la suite de l’érection de plusieurs éoliennes. L’entrée en fonction de ses géants de fer approche à grands pas et les questions sont nombreuses au sein de la population.

Rappelons d’abord que le Parc éolien des Moulins est localisé sur le territoire de trois municipalités : Thetford Mines, Kinnear’s Mills et St-Jean-de-Brébeuf. À terme, il comptera 59 éoliennes de type E-82, dont 52 d’entre elles sont érigées sur des terrains privés.

 

Données techniques

Une éolienne de type E-82 a une hauteur de 98 m au moyeu et chacune des trois pales a une longueur de 40 m, ce qui en fait une éolienne de taille moyenne d’après Frits de Kiewit, porte-parole et directeur au développement des affaires chez Invenergy, la firme responsable de l’installation, l’opération et l’entretien des éoliennes.

Les éoliennes produiront 2,3 mégawatts chacune, pour un total de 135,7. « À titre indicatif, la production d’électricité du Parc des Moulins pourra desservir approximativement de 15 000 à 17 500 foyers québécois », estime M. de Kiewit. 

Compte tenu de cette capacité, le Parc des Moulins est considéré comme un parc éolien de moyenne envergure d’un point de vue général. Cependant, en le comparant aux autres parcs existants au Québec, il devient l’un des plus importants.

La quantité de main d’œuvre présente sur le chantier a varié tout au long du projet, en fonction de l’horaire des activités. Toutefois, une pointe d’achalandage de plus de 400 ouvriers a été relevée au cours de l’été.

Enfin, il aura fallu environ deux ans pour compléter ce projet dont les coûts totaux sont évalués à 368 millions $.

 

Le contrat

La mise en service complète du Parc des Moulins avait initialement été prévue pour le printemps 2013. Cette échéance n’a donc pas été respectée. « Au départ, c’est la firme 3Ci qui avait été sélectionnée par Hydro-Québec. Cependant, elle n’a pas été en mesure de mener le projet. C’est finalement nous, Invenergy, qui en a fait l’acquisition. La procédure de transfert a causé un certain retard dans le processus », explique M. Kiewit en ajoutant que la mise en service commerciale est prévue pour la fin de l’année, probablement en novembre.

Le contrat avec Hydro-Québec Distribution prévoit l’achat de l’énergie produite par le parc éolien pour une durée de 20 ans, comme pour tout autre parc éolien. « D’autres contrats pourront ensuite être négociés afin de poursuivre l’exploitation, précise M. de Kiewit. Dans la mesure où il n’y aurait pas de nouvelle entente, le parc sera démantelé de façon responsable ».

 

Les redevances

Selon les données fournies par la Société de développement économique de la région de Thetford, un montant annuel total d’environ 750 000 $ sera versé aux trois municipalités concernées. Quant aux propriétaires terriens, ils se partageront, selon la quantité d’électricité produite par les éoliennes sur leurs terres, une somme totale annuelle d’environ 1 million $. Notons toutefois qu’il s’agit d’approximations calculées en fonction de l’estimation de l’électricité produite.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires