Ouverture du Centre de pédiatrie sociale des Appalaches

Ouverture du Centre de pédiatrie sociale des Appalaches

Le Centre de pédiatrie sociale des Appalaches a ouvert ses portes cette semaine à Thetford Mines grâce à une contribution de 200 000 $ du milieu. Il s’agit du deuxième établissement de ce type à voir le jour en Chaudière-Appalaches après celui de Lévis.

Ce centre qui est chapeauté par la Fondation du Dr Julien offre gratuitement des soins médicaux et psychosociaux aux enfants vulnérables. Sur 12 615 familles dans la région de Thetford, 1600 d’entre elles sont de type monoparental. Dans la Commission scolaire des Appalaches, 1370 enfants sont à risque d’être en situation de vulnérabilité en raison du rang de défavorisation et du faible seuil de revenu. Le taux de décrochage chez les jeunes garçons y est aussi le plus haut en Chaudière-Appalaches à 22,5 %.

«Ce service s’adresse aux enfants vivant de l’isolement social, de l’instabilité familiale et financière, de la négligence, ainsi que des troubles de développement et d’apprentissage. Ce sont des éléments de stress qui nuisent à leur développement et que l’on qualifie de toxiques», a expliqué le fondateur du Centre de pédiatrie sociale des Appalaches, Julien Le Beller.

Selon lui, l’avantage d’un tel centre est la proximité en s’implantant dans la communauté et en ayant plus d’un point de service. Dans les Appalaches, trois endroits sont disponibles, soit le siège social à l’édifice Marie-Agnès Desrosiers à Thetford Mines, ainsi que l’Espace-Famille de Disraeli et l’école la Pierre-Douce de Saint-Pierre-de-Broughton où les soins seront offerts par intermittence selon les besoins.

Soulignons qu’une prise en charge de 100 enfants est prévue la première année alors que l’objectif est d’en rejoindre plus de 400 d’ici trois ans. L’équipe clinique est composée de deux médecins, les Dres Paule Donati-Daoust et Sindy Faucher, une travailleuse sociale, Karine Jacques, et d’un infirmier, soit Julien Le Beller.

La recherche de financement continue

Même si le centre a réussi à amasser les fonds nécessaires à son ouverture, M. Le Beller a précisé que la recherche de financement continuera tant qu’il sera ouvert en raison des besoins constants. Mentionnons que plusieurs partenaires locaux se sont engagés pour une période de trois à cinq ans. Une activité de guignolée se tiendra d’ailleurs le 17 décembre prochain dans différents commerces de la région.

Pour obtenir plus d’informations sur la pédiatrie sociale: Implantation d’un Centre de pédiatrie sociale à Thetford Mines

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires