Pas de superclinique à Thetford Mines

Pas de superclinique à Thetford Mines
Le GMF de Thetford Mines n'a pas l'intention de formuler une demande afin de devenir une superclinique.

SANTÉ. Le médecin-chef du Groupe de médecine de famille de Thetford Mines (GMF), Éric Gaudreau, estime que la région est bien desservie et ne voit pas la nécessité d’instaurer une superclinique.

Depuis le 9 avril, ses membres ont également accès à un professionnel de la santé les samedis et dimanches entre 8 h et midi. «Ouvrir 12 heures par jour entraînerait une perte de personnel et je ne pense pas que nous pourrions remplir nos cliniques les week-ends dans une petite région comme la nôtre», a mentionné le Dr Gaudreau. 

Il a ajouté que la quinzaine de médecins qui œuvrent au sein du GMF en font déjà beaucoup. «Nous ne pouvons pas être partout en même temps. La plupart de nos médecins travaillent déjà les soirs, nuits et fins de semaine à l’hôpital. Nous voulons conserver nos spécialistes en deuxième et troisième ligne et non pas qu’ils fassent notre travail. Je ne pense pas que c’est une bonne idée de demander cela à nos gens.» 

Selon M. Gaudreau, le taux de prise en charge en Chaudière-Appalaches est actuellement de 88 %, tandis que la cible du ministère de la Santé et de 85 %. «Je crois que nous sommes bons. L’erreur du gouvernement c’est détaler les mesures à tout le monde au lieu de se pencher sur les problèmes dans chacune des régions. Ce n’est pas une superclinique à Thetford Mines qui va tout régler. Nous allons plutôt déshabiller Paul pour rhabiller Pierre et tourner en rond», a conclu l’omnipraticien.

À lire aussi : Six supercliniques en Chaudière-Appalaches

Du sans rendez-vous maintenant offert le week-end

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires