Christine Gilbert sera candidate pour Québec solidaire dans Lotbinière-Frontenac

Christine Gilbert sera candidate pour Québec solidaire dans Lotbinière-Frontenac
La candidate soutient que Québec solidaire possède l'équipe économique la plus solide. (Photo : gracieuseté - Etienne Matteau)

Christine Gilbert a été choisie à l’unanimité par les membres de Québec solidaire (QS), lors d’une assemblée tenue le 17 juin dernier à Saint-Antoine-de-Tilly, afin de représenter le parti dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac aux élections provinciales du 3 octobre prochain.

Résidente de cette municipalité située dans la région de Lotbinière, celle qui possède le titre de comptable professionnelle (CPA) a également beaucoup de famille dans la région de Thetford. Après avoir complété un baccalauréat et une maîtrise en comptabilité à l’Université Laval, Christine Gilbert a travaillé une dizaine d’années dans des entreprises du secteur manufacturier pour l’industrie des pâtes et papiers, de l’énergie, de l’automobile et de la transformation alimentaire, ainsi que dans le secteur bancaire, en développement international, en agriculture et en PME. Elle détient un certificat en anthropologie sociale et culturelle et elle a de plus complété un doctorat en comptabilité à l’Université York. Elle est actuellement professeure agrégée en comptabilité à l’Université Laval et s’exprime couramment en quatre langues.

Dans le cadre de ses études, elle s’est beaucoup penchée sur la dette du Québec. Elle a notamment analysé 30 années d’états financiers et de discours par rapport à ce sujet dans les médias. « J’ai beaucoup étudié la manière dont on a utilisé la dette au Québec pour nous faire peur, de quelle manière on utilise les chiffres comptables pour nous faire croire qu’on est trop endetté.e.s afin de nous convaincre qu’on doit couper partout dans nos services sociaux. Mon constat à la fin de toutes ces études : c’est qu’on a besoin de comptables de gauche à l’Assemblée nationale. »

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles elle a décidé de se lancer en politique. Impliquée à QS depuis 2018, il s’agit pour elle du seul parti ayant un projet de société. « Ce qui me touche, ce sont les coupures de services à la population, et ce, partout. Il y a aussi la centralisation du pouvoir, notamment dans le domaine de la santé. Nous voulons plus de démocratie et plus de pouvoirs répartis dans la population. »

La lutte contre les changements climatiques et les inégalités sociales sont également deux aspects qui l’ont attirée vers ce parti. « Ce qui me plait depuis le début avec QS, ce sont les gens qui sont là par conviction et non pour le pouvoir. […] Nous ne voulons laisser personne derrière et nous en avons les moyens. En m’impliquant, j’espère contribuer à la crédibilité économique de ce plan qui est, pour moi, absolument faisable. »

La candidate solidaire en compagnie de son équipe (Photo gracieuseté)

La candidate croit que son parti possède l’équipe économique la plus solide afin de s’attaquer réellement aux différents éléments. Celle qui s’est entourée d’une importante équipe de bénévoles promet d’ailleurs  la plus grosse campagne de QS menée dans Lotbinière-Frontenac.

PRIORITÉS

Parmi ses priorités, Christine Gilbert a d’abord mentionné les enjeux liés aux fusions dans le domaine de la santé et la diminution des services. « À QS, nous proposons de revenir avec beaucoup plus de services qui sont plus près des gens, dont les soins à domicile ainsi que la revitalisation des CLSC avec une ouverture 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. »

Pour elle, il serait important de ramener une gouvernance locale dans les hôpitaux puisque les gens sur place sont les mieux renseignés afin de prendre les décisions. D’ailleurs, à son avis, la centralisation a pu contribuer au manque actuel d’infirmières.

L’augmentation du coût de la vie est une autre problématique qui l’interpelle. « La circonscription en est une qui est nettement en dessous de la moyenne financière du reste de la province et qui est frappée encore plus fort », a affirmé celle qui promet d’être une voix forte à ce sujet si elle est élue.

L’autonomie alimentaire, la hausse du salaire minimum à 18 $ de l’heure et le gel des tarifs d’Hydro-Québec sont d’autres aspects qu’elle soutient. « C’est notre entreprise [Hydro-Québec], donc il n’y a aucune raison de hausser les tarifs avec l’augmentation du coût de la vie. Nous nous sommes justement dotés de ça pour avoir un levier et nous protéger. Toute hausse en ce moment est absurde. »

Enfin, le retour des jeunes dans la région de Thetford l’intéresse grandement et elle désire y contribuer en travaillant à la rendre encore plus attrayante. Les places en garderie par la revalorisation du travail des éducatrices ainsi que le développement du transport en commun sont deux aspects sur lesquels elle aimerait œuvrer. « Le transport en commun, c’est un élément autant pour les jeunes que les familles et les aînés. Ça fait partie des priorités très alignées avec QS. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Brooklyn
Brooklyn
1 mois

I make $92 an hour working from home. I was very surprised at the same time my neighbor told me that she had changed an average of ninety-five dollars, but I see how it works now. I experience mass freedom now that I am my non-public boss. That’s what I do… http://www.richzone9.com

Last edited 1 mois by Brooklyn