Une quatrième visite pour Dominique Anglade dans Lotbinière-Frontenac

Une quatrième visite pour Dominique Anglade dans Lotbinière-Frontenac
La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a notamment participé à un rassemblement militant au bar du centre de congrès en compagnie de son candidat Normand Côté. (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

La cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, a passé une bonne partie de la journée de lundi à Thetford Mines. En compagnie de son candidat dans Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, elle a visité des entreprises et participé à un rassemblement militant en soirée.

Cette visite s’est amorcée vers 14 h avec un tour de l’entreprise ASDevices qui se spécialise dans le domaine de la chromatographie et de l’analyse des gaz. Cela s’est ensuite poursuivi au Kiosque Choco-Latté et au magasin Setlakwe Mode. À 19 h, plusieurs militants étaient présents pour une soirée au bar du centre de congrès. Les anciens députés libéraux Roger Lefebvre (Frontenac), Laurent Lessard (Lotbinière-Frontenac) et Ghislain Bolduc (Mégantic) étaient notamment sur place.

Il s’agissait de la quatrième présence de la cheffe libérale dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac au cours de cette campagne en incluant l’assemblée d’investiture en avril. Questionnée à ce sujet, Dominique Anglade a tenu à souligner l’implication de M. Côté. « Nous avons un super candidat en Normand, avec l’importance de son engagement, collé aux réalités du terrain et les propositions qu’il amène. […] Cela me donne beaucoup d’énergie de voir que nous avons des candidats de ce calibre au sein du Parti libéral du Québec. Je suis très contente d’être ici ce soir. »

HÔPITAL DE THETFORD ET FONDS DE DIVERSIFICATION

Lors de cette soirée, Normand Côté a présenté les engagements qui lui tiennent à cœur, notamment envers la santé et le développement de l’hôpital de Thetford. « Je ne veux pas juste conserver des acquis. Je veux que les gens aient des services de qualité et de proximité. Je ne veux pas que l’hôpital soit seulement un centre de tri et qu’ils soient repoussés vers Lévis et Saint-Georges. C’est un dossier important », a-t-il dit en ajoutant qu’une partie de la population de Lotbinière fréquente également l’hôpital de Thetford.

À ce sujet, Dominique Anglade a précisé que l’objectif du PLQ était d’occuper davantage de territoire en santé et d’y aller vers une décentralisation.

M. Côté a par ailleurs indiqué avoir obtenu l’engagement que le PLQ allait renouveler le Fonds de diversification économique de 50 millions $ annoncé en 2018 par le gouvernement libéral qui doit selon lui arriver à échéance en 2023. Le PLQ proposerait ainsi une version 2.0 en impliquant davantage le milieu.

Rappelons que les critères entourant ce fonds sont depuis le début décriés par des intervenants politiques et économiques de la MRC des Appalaches qui les jugent inadaptés aux besoins. Normand Côté a souligné que son parti a l’intention de rendre les infrastructures à caractère supralocal admissibles et de revoir la partie non remboursable du fonds.

Le candidat libéral a de plus affirmé vouloir travailler pour l’environnement et à la réduction des gaz à effet de serre (GES), en plus du transport collectif adapté qui est à revoir selon lui.

AÎNÉS, SANTÉ ET PÉNURIE DE MAIN-D’ŒUVRE

La cheffe Dominique Anglade a pour sa part rappelé l’engagement de son parti envers les aînés, soit la mise en place d’une allocation non imposable de 2000 $ par année pour leur permettre de demeurer à la maison le plus longtemps possible. Elle a mentionné la volonté du PLQ d’augmenter l’exemption de base des travailleurs de 65 ans et plus de 15 000 $ à 30 000 $.

Elle s’est aussi engagée à se battre pour que chaque Québécois(e) puisse avoir accès à un médecin de famille. « Les gens sont défaitistes par rapport à cela parce qu’ils disent que ça n’arrivera jamais, mais nous sommes capables d’y arriver, de former plus de médecins, de reconnaitre plus de diplômes, d’aller chercher davantage de super infirmières et de faire en sorte d’en avoir plus sur le territoire. Il ne faut jamais baisser les bras par rapport à cela. C’est fondamental. »

Quant à la pénurie de main-d’œuvre, Dominique Anglade a souligné qu’elle s’engageait à trouver des solutions concrètes. Pour la cheffe libérale, l’une d’elles est l’immigration. « Si je suis en politique, c’est que je crois que chaque personne, peu importe d’où elle vient ou la langue qu’elle parle à la maison, est capable de faire sa vie au Québec et d’y contribuer. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires