Redressement, relance… et moins de dépenses

Redressement, relance… et moins de dépenses
Le député libéral a présenté ses priorités à l'intérieur de l'une des maisons-modèles du Maitre Constructeur de Saint-Jacques-de-Leeds pour signifier son appui aux entreprises locales via le « Plan Nord plus ».

THETFORD – C’est le temps de se serrer la ceinture… c’est ce qu’on peut constater du budget provincial déposé par le nouveau ministre des Finances, Carlos Leitao. Selon le député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard, bien que plusieurs dépenses aient été coupées, il reste tout de même un peu de viande à se mettre sous la dent.

« Les thèmes de ce budget sont redressement et relance. Redressement parce qu’on ne peut plus se permettre de dépenser plus qu’il ne rentre d’argent. Relance aussi parce qu’il a des volets de développement économique », a résumé Laurent Lessard au sujet de ce premier budget du gouvernement Couillard.

Parmi les annonces, il considère que la baisse du taux d’imposition pour les PME du secteur manufacturier est une bonne nouvelle pour la région. « On va baisser le taux d’imposition des PME de 4 % alors ça va leur donner l’espace de réinvestir dans leur entreprise. C’est une mesure pour tout le Québec, mais comme nous avons beaucoup de PME, ça va les toucher aussi », a mentionné M. Lessard.

« La relance du Plan Nord est aussi une bonne nouvelle pour la région puisque ça va toucher plusieurs entreprises dont Castech, Continental Conyoyeur et Industries Fournier », a ajouté le député.

Selon lui, il est encore trop tôt pour parler de chiffres concernant la promesse de création d’emplois, mais a indiqué qu’il y a plusieurs projets dans l’air. Il a toutefois répéter que le Plan Nord ouvre des perspectives intéressantes pour la province. « Avec la relance des investissements, il y aura un impact jusque chez nous dans les prochaines semaines et prochains mois », a-t-il précisé.

Régime minceur

Le gouvernement libéral a fait savoir qu’il maintient son engagement d’atteindre un équilibre budgétaire en 2015-2016. En attendant, le déficit dépassera de 600 M$ le montant de 1,75 G$ annoncé par le gouvernement précédent. Il atteindra 2,35 G$.

Le régime minceur annoncé hier oblige Québec à revoir certains engagements pris par le gouvernement péquiste. Ainsi, les directions régionales du ministère de l’Éducation seront abolies et Québec entend réévaluer le programme de remboursement de la procréation assistée.

Les contribuables doivent quant à eux faire face à une hausse de la taxe sur le tabac (4 $ de plus par cartouche de 200 cigarettes). Les Québécois paieront aussi 0,05 $ de plus par bouteille de bière et 0,24 $ par bouteille de vin.

Le gouvernement a annulé la hausse de 2 $ par jour des frais de garde à 7 $ annoncée par le gouvernement Marois. Québec a préféré indexer le tarif quotidien à 7,30 $ à compter du 1er octobre.

Selon le ministre Leitao, la croissance économique devrait se fixer à 1,8 % en 2014 et à 2 % en 2015. Pour stimuler l’économie, il y aura, entre autres, la relance du Plan Nord et de l’industrie forestière. Québec compte aussi bonifier l’appui aux PME manufacturières en réduisant de 8 à 4 % le taux d’imposition.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires