Taux de diplomation : Chaudière-Appalaches se maintient en tête

ÉDUCATION. D’après les statistiques comparatives émises par le ministère de l’Éducation, Chaudière-Appalaches se classe une fois de plus cette année au premier rang des régions en ce qui a trait au taux de diplomation et de qualification. Il se situe à 76,8 %, alors que la moyenne du réseau public est de 71,9 %.

Chaque année, le document « Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire » fait état de la proportion des élèves qui, à l’intérieur d’une période de sept ans suivant leur inscription au secondaire, ont obtenu leur diplôme ou une qualification avant l’âge de 20 ans, que ce soit à la formation générale, en formation professionnelle ou à l’éducation des adultes.

Les plus récentes données font référence au taux de diplomation enregistré en 2012-2013 de la cohorte qui avait entrepris son secondaire en 2006. Ainsi, la Commission scolaire des Appalaches (CSA) arrive avec un taux de 74,8 %, alors qu’il est de 78,7 % pour la CS de la Beauce-Etchemin, de 77,4 $ pour la CS de la Côte-du-Sud et de 75,4 % pour la CS des Navigateurs. Le résultat pour l’ensemble de la région représente une amélioration de 0,9 % par rapport à l’an dernier.

Le président du Regroupement des commissions scolaires de la région Chaudière-Appalaches, Denis Langlois, estime que ces résultats enviables ne sont pas le fruit du hasard, mais plutôt celui d’un travail acharné et d’efforts concertés, notamment depuis les Assises régionales sur la persévérance scolaire en 2009 et 2012. « C’est grâce à un beau travail d’équipe que nous parvenons à maintenir nos bons résultats et même à les améliorer, en dépit d’un contexte budgétaire difficile. »

« Du côté de notre organisation, différentes stratégies sont mises en place afin de poursuivre notre amélioration. On est passé de 73 % à 74,8 % pour la dernière cohorte, ce qui représente une augmentation de 1,8 %, ce qui n’est pas négligeable », a ajouté celui qui est également président de la CSA.

M. Langlois peut également être fier du taux de décrochage qui est en baisse dans la région de Thetford. Les plus récentes données disponibles indiquent une moyenne de 48 décrocheurs pour les années 2009 à 2011, comparativement à 61 de 2004 à 2006. La CSA croit que ce taux de décrochage continuera de diminuer au cours des prochaines années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires