Transport adapté : la Municipalité d’Adstock interpelle Québec

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Transport adapté : la Municipalité d’Adstock interpelle Québec
Le retrait de la Ville s'exercera officiellement à compter du 1er janvier 2023. (Photo : Courrier Frontenac - Claudia Fortier)

Les élus d’Adstock se disent extrêmement préoccupés face au manque de vision régionale démontrée par la Ville de Thetford Mines à la suite de l’annonce de son retrait du regroupement en transport adapté afin de poursuivre son offre exclusivement aux citoyens de son territoire. Ils interpellent le ministère des Transports ainsi que celui des Affaires municipales et de l’Habitation pour obtenir un accompagnement dans ce dossier et trouver une issue satisfaisant les différentes parties.

Ce retrait s’exercera officiellement à compter du 1er janvier 2023. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette décision. Sans en être la principale raison, la Ville a souligné le mécontentement de certains usagers et de leur famille à la suite de la nouvelle tarification entrée en vigueur en janvier 2021.

Par voie de résolution, le conseil municipal d’Adstock précise « que l’ensemble des municipalités de la MRC des Appalaches ont souhaité travailler ce dossier en concertation sur le plan régional et ont exprimé leur réelle volonté à parvenir à un consensus quant à l’offre de services de transport adapté ». 

Il est aussi mentionné « qu’un mandat clair avait été donné à la MRC des Appalaches en avril dernier pour tenir des pourparlers avec la Ville de Thetford Mines et que cette dernière n’a malheureusement pas attendu les suites pour annoncer son retrait unilatéral du regroupement et sa volonté de développer seule son offre de transport ».

Les élus estiment « qu’il ne fait pas de sens que, pour des sujets à incidence régionale comme le transport et l’accès aux services de base, les citoyens de la MRC des Appalaches soient traités différemment en raison de leur domicile ».

En se retirant du regroupement, ils ajoutent « que la Ville de Thetford Mines fragilise les opérations et la rentabilité d’un service de transport adapté régional et pénalise surtout les usagers des municipalités périphériques, car ces derniers constituent un faible bassin comparativement à celui de la ville-centre et devront, par nécessité, converger de toute façon vers les services qui sont présents et concentrés sur le territoire de cette dernière ». 

Rappelons que la MRC des Appalaches a mandaté la firme Vecteur5 afin qu’elle étudie comment le service de transport adapté peut-être structuré en fonction de la réalité du territoire, des besoins et des coûts. Son rapport est attendu l’été prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Luc
Luc
2 mois

Je ne suis pas un usager de ce transport mais je trouve cela vraiment « vache » pour les gens qui en ont besoin ! Il se dépense des argents pour des trucs bien moins importants, même futiles, dans les administrations publiques, ce moyen de transport est une question essentielle pour les gens qui en ont besoin. C’est d’une indécence de se retirer sans crier gare de tels dossiers régionaux. J’espère que Thetford va enlever ses oeillères et participer dans ce dossier. Ça me fait penser au locataire qui décide d’arrêter de payer……….