Une nouvelle usine de 5 millions $ pour Techno Pieux

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
Une nouvelle usine de 5 millions $ pour Techno Pieux
L'échéancier prévoit la livraison du nouveau bâtiment à la fin de l'année. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

L’entreprise Techno Pieux de Thetford Mines, qui conçoit et fabrique des pieux vissés ainsi que tous les éléments requis pour le soutènement d’ouvrage permanent et temporaire, a amorcé la construction d’une usine de production à fort volume d’une superficie de 12 000 pieds carrés au parc industriel Henri Therrien. Ce projet nécessitera des investissements de 5 millions $.

« Au départ, nous nous sommes aperçus que notre capacité de production arrivait à un certain niveau que nous devions dépasser afin de maintenir notre système d’approvisionnement pour nos 150 concessionnaires répartis dans neuf pays. Nous avions le choix d’agrandir l’usine actuelle sur la rue Setlakwe ou d’en bâtir une nouvelle », a mentionné au Courrier Frontenac le président Pascal Marceau.

La maquette de la future usine (Photo gracieuseté)

 

Son associé et directeur d’usine, Mario Thivierge, a expliqué qu’un agrandissement par l’arrière aurait été trop pénalisant. « Nous savions que notre capacité commençait à être limitée et que nous aurions aussi besoin d’automatiser des processus, dont la table de coupe. L’idée est alors venue de construire sur le terrain situé à l’avant. »

Le bâtiment sera livré à la fin de l’année, mais le nouvel équipement y sera installé à l’automne. « Nous prévoyons déménager de la machinerie à partir du mois de janvier, pour ensuite commencer à produire tranquillement. La nouvelle usine sera consacrée à du haut volume, tandis que celle où nous nous trouvons actuellement répondra à des besoins particuliers pour certains produits à plus faible quantité. L’expédition demeurera d’ailleurs ici », a-t-il ajouté.

Il est à noter que l’entreprise possède une autre installation sur la rue Huppé consacrée aux volets recherche et développement, fabrication de machines et informatique.

D’après le président de Techno Pieux, cette expansion permettra également de consolider les quelque 90 emplois à Thetford Mines. « C’est important pour nous. Il y a des secteurs de travaux où beaucoup de force physique est demandée. Aujourd’hui, nous voulons vraiment nous assurer du bien-être de nos employés. Nous allons donc essayer de robotiser certaines tâches tout en gardant notre monde et, à la limite, en ajouter selon la progression. »

Contexte économique mondial

Bien que l’entreprise thetfordoise soit en croissance continue, le contexte économique mondial demeure préoccupant. « Je crois que nous parvenons tout de même à tirer notre épingle du jeu étant donné que nous desservons le secteur de la rénovation. Je vous dirais qu’en ce moment cela nous affecte, mais positivement », a dit M. Thivierge.

Pour le président de l’entreprise, le prix de l’acier demeure un enjeu majeur. « C’est ce qui nous touche le plus. Il s’agit d’un élément sur lequel nous n’avons pas de contrôle. Jusqu’à présent, l’ensemble du marché est à la hausse. Nous maîtrisons notre chaîne d’approvisionnement et nous parvenons à demeurer relativement compétitifs. Nos produits sont toujours disponibles. »

Par ailleurs, Techno Pieux a acquis dans les dernières semaines un nouveau bâtiment sur la rue Notre-Dame Est, où se trouvait le bar Le Scoop, et dans lequel seront regroupés les volets ingénierie, développement de marché ainsi que la partie marketing. « Nous fêterons l’an prochain notre 30e anniversaire. L’entreprise a démarré à Thetford Mines et nous sommes fiers que ces beaux projets se réalisent ici », a conclu M. Marceau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] : Courrier Frontenac, […]