Des retombées positives pour l’Entente spécifique sur le soutien communautaire

Un fascicule portant sur les retombées de l’Entente spécifique sur le soutien communautaire en logement social et communautaire dans la région de Chaudière-Appalaches conclut que le programme a eu un impact significatif sur l’intégration sociale et «l’empowerment» des locataires.

Les résultats de cette recherche réalisée par Jeannette Leblanc, Paul Morin et Jean-François Vachon de l’Université de Sherbrooke ont été présentés la semaine dernière à la Villa St-Maurice à Thetford Mines.

Les chercheurs ont conclu que grâce à la présence d’intervenants encourageant la participation sociale, les résidents et leurs enfants sont retournés à l’école et sur le marché du travail. Comme dans d’autres régions, la participation des locataires au grand rassemblement et à son organisation a eu un impact non négligeable chez les résidents. L’un d’entre eux a même affirmé que sa participation lui a apporté beaucoup de valorisation, car auparavant il estimait n’avoir plus de vie puisqu’il ne sortait jamais de chez lui.

Les objectifs de cette Entente étaient notamment d’amener les locataires de logements sociaux vers une plus grande participation sociale dans leur communauté, favoriser le développement de compétences pour leur permettre une meilleure intégration socioprofessionnelle et contribuer à l’action des milieux en renforçant les capacités individuelles et collectives.

Une association

Selon les chercheurs de l’Université de Sherbrooke, l’une des plus importantes retombées de l’Entente est la fondation d’une association représentant les locataires de Thetford Mines. Pour la première fois depuis 1969, les résidents se sont regroupés pour fonder leur association de locataires de HLM.  Dix femmes et un homme ont été élus pour travailler au profit des 268 locataires de l’office. Une locataire a également été élue pour remplir un poste vacant au conseil d’administration.

L’association souhaite collaborer avec l’office afin de concrétiser plusieurs projets qui tiennent à cœur aux résidents dans les domaines des loisirs, de l’entraide et des diverses réglementations. Elle souhaite notamment régler le problème de «placotage» négatif entre les locataires, mettre sur pied des activités, obtenir une salle communautaire et défendre les droits des locataires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires