Meurtre résolu 24 ans plus tard : un Thetfordois épinglé

Meurtre résolu 24 ans plus tard : un Thetfordois épinglé
Le Service des projets d'enquêtes spécialisées de la SQ a procédé mardi

HOMICIDE. Francis Mulrey, 50 ans, de Thetford Mines, a comparu mercredi au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu, pour répondre à l’accusation d’avoir causé la mort de Lucille Morin, entre le 7 et le 9 août 1991.

Mulrey doit répondre à une accusation de meurtre au deuxième degré, c’est-à-dire non prémédité. Il aurait battu violemment sa victime avec un instrument contondant lourd avant que cette dernière décède des suites de ses blessures.

Il s’agit du dossier d’un crime qui n’avait jamais été résolu et dont l’enquête a été reprise il y a quelques années par les policiers de la Sûreté du Québec. Le Service des projets d’enquêtes spécialisées de la SQ a procédé mardi à l’arrestation du suspect à Laval.

La victime âgée de 69 ans avait été retrouvée sans vie, sur le plancher de son appartement de l’immeuble du 127, rue Latour, à Saint-Jean-sur-Richelieu. Une amie qui n’avait pas de ses nouvelles depuis deux jours s’y était rendue et avait découvert le corps inanimé.

Collaboration : Courrier Laval

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires