Pas de 60 % pour Thetford, mais…

Pas de 60 % pour Thetford, mais…
Le bac brun pourrait faire son apparition à Thetford Mines

Bien que la Ville de Thetford n’atteigne pas encore la cible de 60 % pour le recyclage des matières organiques pour l’année 2015, elle continue à travailler afin de respecter l’échéancier du 31 décembre 2022 et compte bien y arriver.

Présentement, les citoyens désirant s’adonner au compostage peuvent le faire par le biais du programme de compostage domestique mis sur pied par la Ville en 2008. Pour la somme de 20 $, la population peut se procurer un bac de compost, le tout accompagné d’un guide et de la possibilité d’assister à une formation gratuite sur cette pratique.

«Dans le cas du recyclage des matières organiques, il faut inclure là-dedans les boues de l’usine d’épuration qui sont valorisées chez nous. Cela représente beaucoup de tonnage. Il faudrait vérifier le calcul du compostage domestique et de la valorisation des boues ensemble, mais pour les boues cela représente minimum 20 % des matières organiques produites par la population et la Ville», a mentionné Daniel Cyr, responsable du volet génie et environnement à la Ville de Thetford Mines, lors d’un entretien avec le COURRIER FRONTENAC.

Le bac brun, peut-être…

L’été dernier, la Municipalité annonçait la possible arrivée du bac brun d’ici 2020. «Actuellement, nous sommes en réflexion à savoir si nous allons de l’avant en 2016 ou si ce sera plus en 2017 ou 2018. Est-ce que le conseil va décider bientôt? Je ne le sais pas. Il est présentement occupé à faire l’exercice budgétaire, alors on verra s’il prendra une décision en ce sens», a expliqué M. Cyr.

«On ne se le cachera pas, il y a des frais reliés à l’introduction du bac brun. Nous sommes présentement en appel d’offres pour le contrat de collecte des matières résiduelles et nous y avons inclus l’option “troisième bac”. Nous ne sommes pas obligés de la prendre, mais nous aurons au moins les coûts advenant que le conseil municipal décide d’aller de l’avant», a-t-il ajouté.

Même si le bac brun était l’avenue la plus logique, la Ville de Thetford Mines pourrait regarder vers d’autres options afin de respecter les échéanciers gouvernementaux. «Nous regardons une autre solution qui nous permettrait de ne pas avoir de troisième bac tout en nous permettant de sortir la matière organique des autres. Ce serait une sorte de tri. Je regarde ce qui peut être fait, mais c’est encore très embryonnaire comme solution. Je sais que Québec est en train de s’en aller vers cette option alors ce sera à vérifier», a conclu M. Cyr.

Le saviez-vous?

Faisant preuve d’avant-gardisme dans la région, la Ville de Disraeli procède déjà à la collecte des matières organiques d’avril à novembre, ainsi qu’une fois en hiver.

Mode de recyclage important

Le compostage est un procédé naturel qui transforme la matière organique en un produit ressemblant à de la terre appelée humus ou compost. La matière organique est décomposée par des micro-organismes tels que les bactéries et les champignons qui la transforment en éléments simples dont s’alimentent les végétaux. Ces micro-organismes ont besoin d’eau et d’air et non seulement de matières organiques.

Le compostage est un mode de recyclage important qui peut se faire à la maison. C’est un moyen facile de réduire du tiers la quantité de résidus produits par les ménages. Également, le compostage produit un excellent amendement du sol utilisé pour le jardinage et l’aménagement paysager. En fait, un seul bac peut permettre de dévier jusqu’à 250 kg de matières putrescibles de l’enfouissement.

(Source: www.ville.thetfordmines.qc.ca)

À lire:

Traitements des matières organiques : les municipalités du Québec en voie d’échouer

Les élèves de Stratford sensibilisés à l’importance du compostage

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires