Le Symposium de peinture attire plus de 1000 visiteurs

Par Rosalie Grenier
Le Symposium de peinture attire plus de 1000 visiteurs
Les visiteurs ont pu interagir avec les artistes tout le long de la fin de semaine. Sur la photo, la peintre Michèle Paris discutant avec des participants. (Photo : Courrier Frontenac – Rosalie Grenier)

La 16e édition du Symposium de peinture de Thetford avait lieu les samedi 5 mai et dimanche 6 mai à la Maison de la culture. Un total de 28 artistes de la région et d’ailleurs ont exposé leurs œuvres et plus de 1000 personnes ont participé à ce rendez-vous culturel.

Les visiteurs pouvaient notamment voter pour leur coup de cœur afin de gagner une toile de l’artiste en question. Le coup de cœur de cette année est allé à l’artiste locale, Martine Cloutier.

En plus des exposants, la population pouvait découvrir, pour une deuxième année, les jeunes talents de la région sous la forme d’une exposition dédiée aux artistes de moins de 18 ans, sous la direction de Marie-Josée Larochelle.

«Nous avions eu de beaux commentaires l’an passé avec cet ajout qui laisse de la place aux talents de la jeunesse, alors c’était important qu’il y ait encore cet espace cette année. Ça permet aux jeunes de vivre une expérience d’exposition. Ils doivent être présents au Symposium pendant un certain temps, ils doivent expliquer aux gens leurs toiles et ils doivent créer une toile pendant leur passage au Symposium. C’est donc une expérience très enrichissante pour eux», a confié Hélène Martin, conseillère municipale à la Ville de Thetford Mines et présidente du Symposium.

Arts et affaires

Pour une deuxième année, les artistes étaient parrainés par un entrepreneur de la région. Le monde des affaires et le monde des arts se sont ainsi réunis afin de permettre le partage d’expériences d’affaires, de conseils pour réussir dans le monde de l’entrepreneuriat et de trucs pour augmenter sa visibilité.

«C’est vraiment agréable pour nous de voir que le Symposium est de plus en plus populaire chez les artistes» – Hélène Martin

«Ce système de parrainage permet une communication entre deux domaines qu’on pense parfois éloignés l’un de l’autre, mais qui pourtant se rejoignent beaucoup. L’expérience avait été fortement appréciée l’an passé par les artistes et les entrepreneurs, c’est pourquoi elle est de retour cette année. Les artistes gagnent en conseils et en réseautage, alors que les entrepreneurs en apprennent plus sur le monde artistique et repartent avec une toile de l’artiste qu’ils ont parrainé», a expliqué Hélène Martin.

Le mariage entre les arts et les affaires était aussi évident par le choix du président d’honneur de cette 16e édition, François Gamache de la Maison Gamache & Nadeau. «M. Gamache était un excellent candidat pour la présidence. C’est un homme d’affaires très impliqué dans la région, qui a énormément d’amour et d’intérêt pour les arts et qui est passionné d’histoire. Il a d’ailleurs accepté sa nomination très rapidement. Je crois qu’il était très emballé d’être le président d’honneur cette année et nous étions très heureux de l’avoir dans notre équipe», a raconté Hélène Martin.

Un symposium prisé

Le Symposium reçoit de plus en plus de candidatures chaque année. Selon la présidente, Hélène Martin, c’est plus de 50 artistes qui ont demandé de faire partie de l’exposition cette année, alors que le comité n’en choisissait que 28.

«Nous sommes huit personnes à travailler 12 mois sur ce projet chaque année, alors pour nous, c’est une grande fierté que le Symposium soit de plus en plus prisé. Pour ce qui est de la sélection, c’est un jury formé de gens qui gravitent dans le monde des arts et qui ne viennent pas de la région qui choisit les exposants. Le seul critère restrictif que nous imposons c’est que la moitié des 28 artistes choisis doit être composée de peintres de la région», a expliqué Hélène Martin.

Le processus de sélection peut être difficile, mais les artistes s’entendent pour dire que le Symposium de Thetford est très bien organisé et ils aiment y participer.

«C’est le seul symposium auquel je me suis inscrite cette année, alors j’étais bien heureuse d’être sélectionnée. L’événement est bénéfique pour faire connaître la région à de nouveaux artisans, mais aussi pour faire connaître à la population les artistes qui y vivent et y travaillent. C’est une nécessité pour la région et je remercie les organisateurs pour tout ce travail», a conclu l’artiste Vanessa Sylvain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires