Près de 50 vaches périssent dans un incendie à Saint-Ferdinand

Près de 50 vaches périssent dans un incendie à Saint-Ferdinand
(Photo : Yves Charlebois)

Un incendie a détruit en fin de soirée, lundi, une étable du 3e rang à Saint-Ferdinand et entraîné dans la mort près d’une cinquantaine de vaches.

Les pompiers du Service de sécurité incendie régional de L’Érable (SSIRÉ) ont été alertés vers 22 h 40. « La résidente a perçu une odeur de fumée. Son conjoint, qui revenait de l’étable, y est retourné. Il a aperçu des tisons et en vérifiant à l’arrière, il a constaté que le deuxième étage était rempli de fumée. Il a alors donné l’alerte », a relaté le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher.

À l’arrivée des pompiers, l’incendie s’était propagé au second étage. « On a tenté une attaque intérieure, au départ, mais il a fallu battre en retraite parce que c’était trop dangereux », a expliqué le directeur Boucher.

Des pompiers des casernes 13, 45, 80 et 85 ont été mobilisés, tout comme deux pompiers de Princeville en entraide avec un camion-citerne pour le transport d’eau. Au plus fort de l’incendie, une trentaine de pompiers combattaient l’élément destructeur.

Le vaste bâtiment d’un certain âge, d’une superficie d’environ 180 pieds de longueur par 60 pieds en largeur, est une perte totale. « Une défaillance électrique serait à l’origine de l’incendie qui a pris naissance à l’arrière de l’étable », a fait savoir l’officier.

À 8 h, mardi, après une dizaine d’heures de travail, des pompiers s’affairaient toujours à éteindre quelques petits foyers d’incendie. Ils en avaient encore pour environ une heure. « Je tiens à saluer et remercier les pompiers pour leur travail », a commenté Éric Boucher.

La température froide  n’a quand même pas trop compliqué leur travail. « Il n’y avait pas de vent. On était bien », a-t-il souligné.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires