Hebdos régionaux: Postes Canada doit prendre la relève du Publisac, insiste le Bloc

Michel Saba, La Presse Canadienne
Hebdos régionaux: Postes Canada doit prendre la relève du Publisac, insiste le Bloc

OTTAWA — Le Bloc québécois veut qu’Ottawa force Postes Canada à offrir un tarif préférentiel aux hebdos régionaux afin qu’ils aient une véritable alternative au Publisac dont la distribution va cesser dans plusieurs municipalités.

Postes Canada facture «des frais exorbitants» pour la livraison, a dénoncé vendredi Martin Champoux, le porte-parole du Bloc québécois en matière de Patrimoine, lors de la période des questions.

Les tarifs de Postes Canada atteignent effectivement jusqu’à trois fois le prix demandé par Transcontinental, qui distribue le Publisac.

«Postes Canada est une société d’État qui n’a aucun lien de dépendance avec le gouvernement, (…) mais on va travailler avec Postes Canada pour soutenir les médias locaux aussi», lui a répondu le député Anthony Housefather, au nom du gouvernement.

Il y a deux semaines, le ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez, avait indiqué aux médias qu’il rencontrerait prochainement les dirigeants de Postes Canada afin de discuter du sujet.

En entrevue avec La Presse Canadienne, M. Champoux a déclaré que le gouvernement peut «très, très bien» mettre Postes Canada à contribution puisqu’il s’agit d’une société de la Couronne.

«On sait très bien que quand il y a eu des discussions dans le passé, Postes Canada (ne) montrait pas beaucoup d’ouverture à réduire ses tarifs pour accommoder les hebdos», a déclaré M. Champoux.

Le ministre a un éventail d’options, a-t-il poursuivi, notant qu’il pourrait aussi offrir une aide financière directe aux médias ou encore rediriger les fonds prévus pour les initiatives journalistiques régionales dans le dernier budget.

M. Champoux, qui se décrit comme «un député de région», a dit être particulièrement conscient que les hebdos sont «essentiels» à la couverture des enjeux régionaux et que leur disparition serait «dramatique».

«On sait qu’ils sont dans des situations très précaires et je ne veux pas qu’on attende qu’ils se retrouvent acculés au pied du mur sans avoir une solution alternative pour proposer des solutions.»  

TC Transcontinental a annoncé lundi qu’il mettra fin à son service de distribution d’imprimés publicitaires à Mirabel après que la municipalité de la couronne nord de Montréal eut opté, en octobre 2019, pour un système d’adhésion pour recevoir le Publisac à sa porte. Selon l’entreprise, ce modèle de distribution n’est pas viable.

Au cours des dernières semaines, la Ville de Montréal a également annoncé qu’elle irait vers le modèle volontaire aussi appelé «opting in» pour le Publisac à compter du mois de mai 2023.

Le bureau du ministre du Patrimoine canadien n’avait pas répondu à une demande d’information de La Presse Canadienne au moment de publier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires