Un dimanche à oublier pour les Blue Sox

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Un dimanche à oublier pour les Blue Sox
Yannick Desbiens connaît de bons moments en attaque. À ses cinq derniers matchs, il a conservé une moyenne au bâton de .529 avec neuf coups sûrs en 17 présences en plus de faire produire sept points. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Les Blue Sox de Thetford ont connu une journée difficile, dimanche, en étant vaincus à deux reprises. Ils ont perdu 12-0 dans leur premier match contre les Castors d’Acton Vale et 10-7 contre les Pirates de Jean-sur-Richelieu. Cette deuxième rencontre avait pourtant bien débuté pour les Blue Sox qui ont inscrit trois points dès la manche initiale, avant de voir les locaux profiter de deux erreurs pour créer l’égalité à leur premier tour au bâton.

Tout s’est effondré pour les Sox en fin de quatrième quand les Pirates ont pris les devants avec une poussée de quatre points sur un jeu discutable. « Tout s’est joué quand on s’est laissé abattre après une erreur de l’arbitre. Une balle fausse qui s’est transformée en triple. En plus d’être fausse, la balle s’est rendue sur l’asphalte et quand c’est le cas, c’est un double automatique. Les gars ont mal réagi à ça et on s’est écrasé au lieu de se relever », a indiqué l’entraîneur Renaud Desjardins sur ce deuxième revers de la journée.

Plus tôt à Acton Vale, les Blue Sox ont été limités à trois simples par l’artilleur Bryan Corona et ils ont encaissé une défaite de 12-0. « Corona a très bien lancé, il faut lui donner le crédit. Il a profité du fait que l’officiel lui accordait ses lancers extérieurs et il a lancé à cet endroit pendant toute la partie. Il nous manquait trois de nos meilleurs frappeurs qui sont un, deux et trois dans l’alignement et quand ces trois joueurs ne sont pas là en même temps, ça fait mal », a noté l’entraîneur des Sox.

Yannick Desbiens, deux fois, et Dany Girard ont été les seuls à frapper en lieu sûr.

VICTOIRE SUR LE BROCK

Les Blue Sox ont commencé leur fin de semaine par une victoire de 7-2 contre le Brock de Drummondville qui essuyait un neuvième revers en autant de parties. « C’était un match qu’on ne pouvait pas se permettre d’échapper. Personne ne veut être la première équipe dans la ligue à perdre contre Drummondville, surtout quand on est premier au classement », a mentionné Renaud Desjardins.

Au monticule, Michel Simard a été solide même s’il a dû effectuer plus de 110 lancers pour disposer de l’adversaire. « Ils ont mis beaucoup de coureurs sur les sentiers et ils mettaient la balle en jeu. À un certain moment, ils sont devenus comme plus agressifs et mon nombre de lancers est resté un peu plus bas. Ils ont été capables de prendre de bons élans et de se défendre comme il faut, mais l’important c’est de gagner. »

L’artilleur, qui a fait mordre la poussière à 13 frappeurs, a admis que le Brock compte sur une bonne attaque. « Ils ont un bon club de frappeurs et ils ont été sur la balle pendant tout le match. C’est plus au monticule où ils ont des déficiences, mais au bâton, ils sont pas mal plus solides que l’an passé quand ils sont arrivés dans la ligue. Ils mettent la balle en jeu et il ne faut pas les prendre à la légère. »

QUATRE MATCHS EN CINQ JOURS

La prochaine semaine sera pour le moins éreintante pour les Blue Sox avec quatre matchs en cinq jours. Après un arrêt à Shawinigan mercredi, ils disputeront deux rencontres à Drummondville et Sherbrooke lors de la fête du Canada vendredi. Ils seront de retour au stade Desjardins pour recevoir les Castors d’Acton Vale dimanche.

Renaud Desjardins reconnaît que ce ne sera pas facile. « C’est un calendrier un peu dur pour nous cette semaine. Mercredi à Shawinigan, on va arriver avec nos trois partants qui viennent de lancer. Ce sera une semaine où il va falloir se retrousser les manches et trouver des façons de gagner. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires