Un huitième titre pour les Blue Sox

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Un huitième titre pour les Blue Sox
Il s'agit de leur premier titre depuis 2019. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Les Blue Sox de Thetford ont mis la main sur leur huitième championnat de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ) en onze ans, leur premier depuis la saison 2019. Ils ont disposé des Jets de Montréal par la marque de 8-1, enlevant ainsi la finale en six matchs au grand bonheur des 639 spectateurs venus assister à cette victoire, dimanche, au stade Desjardins.

En retard 3-0 dans la série, les Jets ont rendu le tout intéressant en remportant les deux matchs suivants par des marques de 5-2 vendredi à Thetford et de 6-5 le lendemain à Montréal, les deux fois en revenant de l’arrière pour l’emporter.

Dans ce sixième affrontement, les Blue Sox ont une fois de plus ouvert la marque en première, mais il a fallu attendre en fin de cinquième manche pour les voir exploser avec cinq points et s’assurer de la victoire. Michel Simard, qui a reçu le titre du joueur par excellence des séries, a été encore solide au monticule en éparpillant six coups sûrs tout en retirant sept frappeurs sur des prises.

Renaud Desjardins, qui était de la formation pour tous les championnats, a remporté son premier comme entraîneur-chef. « Comparativement à 2019, je suis rendu entraîneur, donc c’est une autre saveur. Je n’ai jamais vécu autant de stress psychologique. Ça n’a l’air de rien, mais c’est complètement différent d’être entraîneur et de seulement jouer. On a eu deux saisons de misère, où il ne se passait rien, et là on est revenu en force avec une grosse saison. Même si on a perdu nos deux derniers matchs, il n’y a personne dans notre équipe qui a pensé qu’on perdrait ça. On y a cru jusqu’à la fin. »

LES COMMENTAIRES

Michel Simard a reçu le titre du joueur par excellence des séries. (Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

Après deux saisons difficiles, Michel Simard savourait le retour de la coupe Yvon-Gervais à Thetford. « Tout le monde a travaillé fort et c’était notre objectif de ramener le trophée à la maison, ce qu’on a été capables de faire et on est tous bien heureux de ça. Avec le club qu’on avait, on ne pouvait pas faire autre chose que gagner. »

Stéphane Pouliot avait prédit une victoire des Blue Sox. « On en a remporté d’autres championnats qui ont été moins étonnants, mais cette année, on s’est retrouvé comme équipe. On a recouvré notre confiance, notre désir de gagner et de savoir qu’on pouvait le faire à chaque match. Sans aucune prétention de ma part, à partir du sixième match de la saison, j’avais dit qu’on gagnait cette année. »

À sa deuxième saison, William Gault a apprécié ce moment. « C’est incroyable. Je n’ai pas de mots pour décrire ça. Ç’a été difficile l’an passé, mais cette année, on a mis un pied à terre pour se dire qu’on est les Blue Sox et qu’il faut gagner. On a réussi et ça fait vraiment du bien. »

À sa première campagne dans l’uniforme des Sox, Neven Dominguez a vécu un grand moment. « Je ne m’attendais pas à me rendre jusque-là, même si je savais que les Blue Sox étaient très performants. C’est une équipe incroyable avec un mélange de vétérans et de jeunes qui s’entendent super bien. »

Frédéric Bolduc était lui aussi content du résultat. « Cette année, on sentait qu’il y avait de l’énergie et une confiance qui revenait. Celle-ci était peut-être disparue depuis deux ans. En finale, ç’a été plus long qu’on pensait, mais on savait qu’en restant unis comme ça, on irait chercher la victoire et on est super contents. »

Un autre vétéran, Jonathan Paquet, a apprécié la saison. « La chimie de cette équipe était incroyable. On avait trop de plaisir pour ne pas gagner. On avait une équipe qui ressemblait à celle des dernières saisons, mais cette année, ça cliquait énormément. »

Sami Martel a vécu pleinement ce moment. « C’est un match auquel je rêvais depuis que je suis avec les Blue Sox, surtout de gagner ça à Thetford. Le premier championnat, je l’ai gagné assis sur le banc, mais là comme receveur partant avec Michel Simard qui a lancé un match impeccable, c’est juste parfait. »

UN DERNIER TOUR DE PISTE

Manuel Bouffard (accompagné de son père Jean-Noël) a décidé de tirer un trait sur sa carrière dans l’uniforme des Sox, du moins comme joueur régulier. (Courrier Frontenac – Jean-Hugo Savard)

On a appris que Manuel Bouffard tirait un trait sur sa carrière dans l’uniforme des Blue Sox, du moins comme joueur régulier. Il était toutefois ravi de vivre un autre championnat. « C’est comme si on se rappelle comment c’était de gagner. C’est la fois où je pense que c’est plus une histoire d’équipe. En même temps, j’ai une pensée pour deux joueurs qui n’ont pu participer dans les séries. »

Ces deux joueurs sont Dany Paradis Giroux et Emmanuel Turcotte qui n’ont pu participer aux séries en raison d’un changement de dernière minute dans la réglementation. « Je veux dire que ces deux gars ont gagné avec nous », a tenu à préciser le vétéran Dany Girard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] Texte complet de Pierre Nadeau : Un huitième titre pour les Blue Sox […]

ALAIN PERRON-GRONDIN
ALAIN PERRON-GRONDIN
2 mois

BRAVO à cette superbe équipe et bravo à vous Pierre pour vos papiers si intéressants et captivants sur notre équipe qui l’est tout autant.Tellement le fun de voir jouer ce club là! Un gros plus pour notre région.Et un gros Merci aux dirigeants de notre Club d’avoir gardé et bien entretenu ce JOYAU dans notre beau coin de pays !!! Car un été sans les BLEUS, ce ne serait plus pareil !!! Merci Manu tu vas laisser un immense vide, toi notre bougie d’allumage matchs après matchs depuis tant d’années ! MERCI POUR CETTE MAGNIFIQUE SAISON QUI SE TERMINE CHEZ NOUS DANS LA JOIE!!!