Sept points pour Joey Ratelle

Photo de Pierre Nadeau
Par Pierre Nadeau
Sept points pour Joey Ratelle
En accumulant sept points au cours du week-end, Joey Ratelle loge au premier rang des pointeurs de la LNAH avec dix points, dont six buts. (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard)

Joey Ratelle a connu une fin de semaine de rêve en récoltant pas moins de sept points dans les deux victoires de l’Assurancia de Thetford. Après trois points (1-2) dans la victoire de 5-4 vendredi à Laval en tirs de barrage, il a récidivé avec trois buts et une aide dans un gain de 8-3 à domicile samedi contre les Éperviers de Sorel-Tracy.

Le trio qu’il complétait avec Francis Beauvillier (1-2) et Dave Labrecque (1-1) a accumulé neuf points dans le match. « La rondelle tournait de mon bord et les rebonds revenaient sur ma palette. J’ai été capable de marquer au bon moment et ç’a été payant pour moi en fin de semaine », a avoué celui qui inscrivait son premier truc du chapeau dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) et un premier depuis la saison 2017-18 alors qu’il enfilait l’uniforme des Eagles du Colorado dans la East Coast League.

L’Assurancia a connu un lent départ et accusait un retard de 2-1 au début de la période médiane, mais a inscrit cinq buts sans riposte dans cet engagement pour mettre le match hors de portée des visiteurs. Francis Beauvillier n’a mis que 12 secondes pour ramener les compteurs à zéro. « C’est certain que ce but a aidé en partant, mais la grosse mise en échec de Dumoulong (Nicolas) nous a mis dans le match. On a eu de la misère avec notre départ et on doit commencer à jouer dès la première période. C’est une chose qu’il faut améliorer », a noté celui qui a pris une sérieuse option sur la première étoile de la semaine dans la LNAH.

De son côté, Dave Labrecque avait son idée sur ce lent départ des siens. « Ce n’est pas ça qu’on voulait comme début de match. Celui d’hier (vendredi) à Laval a été difficile. On a été en prolongation et le temps qu’on retrouve nos jambes, on a commis toutes nos erreurs en première période. On s’est parlé entre la première et la deuxième période. On est sorti plus fort en deuxième en gardant les choses simples. On s’est mis à patiner et à amener beaucoup de rondelles au filet. »

Il apprécie évoluer en compagnie de Joey Ratelle et Francis Beauvillier. « On se voit bien sur la glace. Ce sont deux joueurs extrêmement rapides, donc j’essaie de leur distribuer la rondelle le plus possible. Le succès qu’on a, c’est parce qu’on garde les choses simples et qu’on supporte le bas de la zone offensive. Jusqu’à présent, ça va bien et ça doit continuer comme ça. »

Un seul match

Pour une deuxième fois en trois semaines, l’Assurancia n’aura qu’une seule partie à son agenda et ce sera contre les Marquis à Jonquière vendredi. Une situation que Joey Ratelle trouve différente dans ce début de saison. « On est moins habitué parce qu’on a fini la dernière saison en jouant deux matchs toutes les fins de semaine. C’est une préparation mentale qui n’est pas facile avec le travail, mais on doit s’adapter. »

Son coéquipier Dave Labrecque est également conscient de cet aspect du calendrier. « Ce n’est pas facile, mais tout le monde est dans le même bateau. Quand on a juste un match, c’est le temps de tout donner parce qu’on a du repos entre ceux-ci. »

Il souhaite cependant prendre sa revanche face aux Marquis qui l’avaient emporté 5-4 en fin de rencontre le 14 octobre. « Si on joue de la même façon qu’on l’a fait dans nos deux dernières périodes ce soir (samedi), on va avoir du succès. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires