«J’ai soif de victoire» – Sébastien Roy

Photo de Jean-Hugo Savard
Par Jean-Hugo Savard
«J’ai soif de victoire» – Sébastien Roy
Stéphane Lachance et Constant Chabot du Club de boxe de Robertsonville, le président d'EOTTM Camille Estephan, le boxeur Sébastien Roy, ainsi que le directeur général d'EOTTM Antonin Décarie (Photo : Courrier Frontenac - Jean-Hugo Savard (Utilisation interdite))

Moins d’un mois avant la tenue de son prochain combat, qui aura lieu le 29 juin au stade Desjardins, le Thetfordois Sébastien Roy met les bouchées doubles afin d’offrir à ses fans le meilleur de lui-même.

Lors d’une conférence de presse tenue à la cache du Domaine et annonçant la sous-carte de l’événement, le mercredi 5 juin, il a mentionné que sa préparation va très bien. «On ne lâche pas la patate comme on dit. Puisque nous serons à Thetford, je veux mettre la barre un peu plus haute. Je veux arriver là le plus en forme possible pour montrer ce dont je suis capable.»

L’athlète de 27 ans affrontera lors du combat final le Français Mehdi Kasimi. Ce dernier, âgé de 25 ans, en sera à son vingtième combat professionnel et à une première sortie à l’extérieur de son pays. Il cumule une fiche de dix victoires, dont une par KO, sept défaites et deux combats nuls. «C’est un gars avec du bagage. Je pense qu’il va me faire travailler fort, mais j’espère qu’il sera prêt parce que j’ai hâte à ce moment et j’ai soif de victoire», a affirmé Sébastien Roy.

Il est confiant que la foule sera nombreuse à l’encourager. «Je pense que les gens ont hâte. Je me fais arrêter sur le bord de la rue. C’est un gala dont on va se rappeler très longtemps et j’espère que ça va continuer. Nous avons vraiment du talent ici. J’espère influencer un peu les autres pour que cela les motive à vivre les mêmes expériences que moi. Je vis de beaux moments et avec une équipe comme Eye of the Tiger Management (EOTTM), sérieusement, je ne peux pas demander mieux. Tout est possible, même si nous venons de Thetford.»

Un boxeur de talent

Le président d’EOTTM, Camille Estephan, a profité de la conférence de presse pour vanter les mérites de Sébastien Roy. «Honnêtement, nous l’avons signé parce que nous avons vu une grande amélioration d’un combat à l’autre. C’est un gars très dédié. Il a le talent. Beaucoup de boxeurs l’ont aussi, mais avoir la flamme et vouloir travailler de plus en plus fort, et essayer de s’améliorer d’une journée à l’autre, c’est très rare. Il l’a démontré. Il a six combats professionnels à son actif et j’espère qu’il va continuer à avoir la même attitude dans le futur», a-t-il dit.

Il a ouvert la porte à la tenue possible d’autres galas à Thetford Mines. «Nous espérons vraiment revenir et que ce sera quelque chose que nous pourrons faire annuellement. C’est important pour nous d’étaler nos galas à travers la province pour aller chercher nos fans et qu’ils puissent développer un sentiment d’appartenance», a-t-il ajouté.

Rappelons que le gala, qui sera présenté le 29 juin, mettra également de l’avant plusieurs autres boxeurs, dont les champions du monde junior de la WBC et de la WBO Sadriddin Akhmedov et Artem Oganesyan, «La terreur» Nurzat Sabirov, ainsi que les spectaculaires Raphaël Courchesne et Lexson Mathieu. Chez les amateurs, notons la présence de talents locaux tels que le quadruple champion canadien Thomas Chabot, Brenda Delisle et Derek Vachon.

À lire : De la boxe en plein air cet été à Thetford

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des